PARTAGER
http://www.premiere.fr/sites/default/files/thumbnails/image/cap_2.jpg

Dans la compéition cannoise 2018, la réalisatrice libanaise révélée avec Caramel était très attendue avec ce Capharnaüm qui suit l’itinéraire chaotique d’un gamin des faubourgs de Beyrouth. Malheureusement son film peu subtil vaut surtout pour sa force documentaire.

Lire la suite de la news sur Premiere.fr

Source: www.premiere.fr