PARTAGER

Date:

Le CHUM, avec son nouveau plateau technique, joue pleinement son rôle depuis l’incendie qui a ravagé le CHU de Pointe-à-Pitre. Depuis le 29 novembre, le CHUM accueille les patients qui nécessitent une surveillance ou prise en charge vitale ou un traitement qui n’est plus disponible en Guadeloupe : les patients en soins intensifs, en réanimation, en soins intensifs post-opératoire, neurochirurgie, pédiatrie, traumatologie, etc.

« Nous avons pris aussi en charge les patients en cardiologie, mais maintenant que la cardio a redémarré à Pointe-à-Pitre, nous avons passé le relais » , souligne Hossein Mehdaoui, chef de pôle de la réanimation, anesthésie, Samu-Smur. Cinquante-deux patients en provenance de la Guadeloupe ont déjà été soignés depuis le 29 novembre. Face à cet afflux de patients, la direction du CHUM a dû ouvrir des lits et aussi renforcer les équipes médicales et paramédicales.

DU PERSONNEL EN RENFORT

« Nous avons l’apport de la réserve sanitaire nationale. Neuf personnes dont deux médecins réanimateurs, des infirmiers spécialisés. Nous accueillons aussi six agents du CHU de Pointe-à-Pitre » , détaille la directrice adjointe du CHUM.

Au total, ce sont 25 personnes qui viennent prêter main forte aux équipes de l’hôpital et 15 lits qui ont été ouverts. Des dotations en matériels devraient bientôt arriver. Un médecin du CHUM est à Pointe-à-Pitre est sur place pour centraliser les demandes et surtout optimiser l’utilisation des hélicoptères. Un avion sanitaire a aussi été dépêché pour assurer le transport des patients. « Je rassure : il n’y a pas de manque à gagner pour l’établissement. Les actes effectués sont facturés aux patients. Il n’y a pas plus de problèmes maintenant qu’avant » , souligne Christiane Bourgeois.

URGENCES

Sur le site des Eaux-Claires, à Baie-Mahault, une tente a été installée devant le service des urgences afin d’agrandir la zone d’attente « couché » .

DIALYSE

L’activité de dialyse a repris sur le site depuis lundi aux heures habituelles, à savoir 6 heures et 12 h 30.

Pour tous renseignements : 05 90 89 13 15.

NETTOYAGE

Le CHU poursuit ses opérations de contrôle sur la tour sud et notamment de vérifications des réseaux de fluides (O2).

CHU de Pointe-à-Pitre : tous les services de maternité à la Polyclinique ?

Les services de l’hôpital de maternité sont actuellement répartis entre la clinique des Eaux-Claires à Baie-Mahault et la Polyclinique des Abymes. Une solution transitoire est à l’étude pour regrouper les services de maternité du CHU sur un seul site, la Polyclinique des Abymes. Le cadre juridique, organisationnel et financier de ce dispositif est en cours de finalisation et de concertation avec le personnel et les responsables de cet établissement privé. En parallèle, le programmiste missionné par l’Eprus (établissement de préparation et de réponse aux urgences sanitaires), travaille actuellement sur les scenarii de retour de la maternité sur le site du CHU dans les meilleurs délais. Pour rappel, la maternité en elle-même n’a pas été impactée par l’incendie, contrairement à la salle de naissance et le bloc obstétrical.

Le CHBT (centre hospitalier de Basse-Terre) est aujourd’hui le seul site de référence niveau III, les soins intensifs relèvent temporairement de la clinique des Eaux-Claires et la Polyclinique poursuit son activité de niveau 1. Le personnel du CHU compétent a été réparti sur ces trois établissements.

S.B

Source: Google news