PARTAGER
http://la1ere.francetvinfo.fr/guyane/sites/regions_outremer/files/styles/top_big/public/assets/images/2018/07/11/800px-rus-fra_2018_13-830253.jpg?itok=Oba1Leuy

La France est en finale de la Coupe du Monde 2018 en Russie, vingt ans après avoir décroché sa toute première étoile mondiale à Paris lors de cette rencontre d’anthologie contre le Brésil. Ce soir là, Zinédine Zidane est devenu l’idole de toute une nation, le porte-étendard de l’Equipe de France au delà de nos frontières. Dans l’ombre, brassard de capitaine vissé au bras, Didier Deschampsfaisait également partie de cette campagne victorieuse en chef de clan. Joueur rugueux, réputé pour son exemplarité, ses aptitudes mentales et son abnégation sur le terrain, l’homme avait notamment montré l’étendue de ses talents sous le maillot de l’Olympique de Marseille mais aussi (et surtout) à la Juventus de Turin de 1994 à 1999.

Une fois les crampons raccrochés, l’homme qui a voué sa vie au football s’est logiquement reconverti en entraîneur, à l’AS Monaco qu’il dirige dès 2002. On se souvient notamment de son épopée fabuleuse lors de la saison 2003/2004 avec un groupe solide composé de Ludovic Giuly, JérômeRothen, GaëlGivet, Dado Prso, Fernando Morientes, Patrice Evraou encore ShabaniNonda. Avec cette équipe, Didier Deschampsétait arrivé en finale de la Ligue des Champions contre le FC Porto de JoséMourinho en disposant notamment du Real Madrid des “Galactiques” et de Chelsea en demi-finale. Après une pige d’un an dans son ancien club de laJuventusen 2006 (l’équipe Turinoisequi était alors descendue en D2 suite à une sombre affaire de matchs truqués), Deschampsfera le bonheur de l’Olympique de Marseille pendant quatre ans, de 2009 à 2012. Il met fin à dix-sept ans de disette pour l’OM en remportant le titre de champion de France en 2010, remporte la Coupe de la Ligue trois années d’affilée entre 2010 et 2012 et décroche deux Trophée des Champions en 2010 et 2011.
Des choix forts à la tête de l’Equipe de France
Désigné sélectionneur de l’Equipe de France en 2012 après le départ de Laurent Blanc, Didier Deschampsimpose dès son arrivée une charte de bonne conduite aux joueurs portant le maillot Bleu. La France avait, en effet, été secouée par les scandales de Knysnaen 2010 (la fameuse grève du bus) puis les écarts de conduite lors de l’Euro 2012. C’est sur cette base que le sélectionneur de l’Equipe de France s’est appuyé pour écarter, de façon définitive, Mathieu Valbuenaet Karim Benzemaen amont de l’Euro 2016 après la fameuse histoire de “sextape” malgré la pression énorme qui a découlé de ce nouveau scandale. Pourtant, les performances des Bleus donneront raison au technicien originaire de Bayonne. Didier Deschamps,ayant perdu deux leaders technique de son équipe, est forcé de donner plus de responsabilités à une jeune génération de joueurs talentueux. Paul Pogba, Anthony Martial, Antoine Griezmann, Dimitri Payet, RaphaëlVaraneou encore Olivier Girouddeviennent des pièces maîtresse d’une équipeétincelante dans le jeu et séduisante en attaque. Les joueurs de l’Equipe de France arrivent en finale de leur Euro en 2016 en éliminant notamment l’Allemagne, championne du monde en titre ! La suite, nous la connaissons tous … Ederpunit le manque d’efficacité des Bleus en finale pour offrir le premier sacre national du Portugal, pourtant privé de la superstar Cristiano Ronaldo, blessé dans les premiers instants du match.

Pour le Mondial russe de cette année, Didier Deschampsprend une nouvelle fois son monde à contre-pied. Après une campagne de qualifications plutôt bien maîtrisée, l’ancien joueur de Marseille et de la Juve, évince de sa liste définitive LayvinKurzawa(PSG), Anthony Martial (Manchester United), Lucas Digne (FC Barcelone)et surtout Adrien Rabiot (PSG), remplacé par le sévillan Steven Nzonzi.Irrité par sa non-sélection alors qu’il avait activement participé à la campagne de qualification des Bleus pour le Coupe du Monde en Russie, Adrien Rabiot a refusé son statut de réserviste, ce à quoi l’entraîneur des Tricolores à répondu : “Adrien a fait une énorme erreur”.Toujours droit dans ses bottes concernant les dossiers chauds de son équipe, Deschampsa une nouvelle fois fait preuve d’une fermeté sans faille. Autres surprises, les sélections de Lucas Hernandezde l’AtleticoMadrid et Benjamin Pavarddu VfBStuttgart en Bundesliga, deux joueurs à qui Deschampsa accordé une confiance aveugle malgré la présence de cadors (bien que de retour de blessures) que sont Djibril Sidibé et Benjamin Mendy. Inconnus au bataillon, les deux petits nouveaux latéraux Tricolores apportent une totale satisfaction, n’ont jamais déçu et ont joué l’ensemble de la Coupe du Monde en qualité de titulaires. On se souvient du magnifique but de trente mètres de Benjamin Pavardcontre l’Argentine en huitièmes de finale du mondial pour remettre les Bleus dans le match.
Deschampschampion du monde en 1998 … Et en 2018 ?
Nous vous le disions plus haut, Didier Deschampsest l’un des artisans de la victoire de la France en 1998 en Coupe du Monde. Il a soulevé le graal en tant que joueur avec le brassard de capitaine il y a vingt ans. Sera-t-il en mesure de le faire en tant qu’entraîneur ? Il serait le premier dans l’histoire du football français à le faire. Et il est bien parti pour réaliser cet exploit fantastique. Après être sorti en tête de son groupe devant le Danemark, l’Australie et le Pérou, son équipe a disposé de l’Argentine dans un match fou avant de faire tomber l’Uruguay et enfin la Belgique en demi-finale. Plus qu’une marche à gravir pour faire exploser tout un peuple…

Quoi qu’il en soit, ce personnage ne laisse personne indifférent. Nombreux sont ceux qui ne l’apprécient pas, mais force est de constater que cet homme force le respect par ses résultats et son exemplarité. Monsieur Deschamps, la France vous soutien, faites nous rêver avec cette équipe de talent que vous avez monté. Rendez-vous le 15 juillet !

Source: https://la1ere.francetvinfo.fr