PARTAGER

L’intersyndical des taxis reste campé sur ses positions concernant l’accès au terminal croisière du Grand Port Caraïbes. Il y a des négociations en cours avec les services de l’Etat. L’enjeu est de savoir qui peut pénétrer dans l’enceinte de ce terminal croisière à Pointe-à-Pitre. Selon les artisans Taxi, la législation prévoit que ce soit les taxis, les vtc doivent avoir des ordres de mission.
Autre enjeux cette plainte pour faux et usage de faux déposée par l’intersyndicale contre le sous-préfet de Pointe-à-Pitre. Le sous préfet dément.
Mais aujourd’hui le porte parole de l’intersyndicale indique que Jean-Michel Jumez, le sous-préfet n’est plus pour son organisation un interlocuteur.

RAPPEL SUR L’AFFAIRE

Source: https://www.francetvinfo.fr/