PARTAGER
http://la1ere.francetvinfo.fr/martinique/sites/regions_outremer/files/styles/top_big/public/assets/images/2018/10/17/dominica_passports_for_sale_twitter-894536.jpg?itok=voEFUt0-

Saint-Kitts et Nevis, Sainte-Lucie, Grenade, la Dominique, les Bahamas, Antigua et Barbuda, Montserrat et Turks et Caicos (ces deux derniers sont encore des colonies britanniques), ont été pointés du doigt dans un rapport qui analyse les programmes de vente de passeports dans le monde.

Publié le 16 octobre 2018, les experts de l’O.C.D.E estiment que ces programmes qui échangent passeports contre investissements et dons ne respectent pas les règlements internationaux. © twitter l’OCDE est basée à ParisLes pays émetteurs de passeports proposent des taux d’imposition faibles sur des actifs financiers étrangers, un moyen, selon l’OCDE, de cacher de l’argent et des biens à l’étranger. Ces programmes menacent les efforts pour combattre la fraude fiscale internationale.

Les pays caribéens(cités plus haut), n’ont pas ratifié les accords de l’OCDE qui autorisent la partage des informations des individus ayant des comptes à l’étranger avec le service des impôts de leur pays d’origine.

L’acquisition d’un passeport caribéen, un passeport “doré”, selon l’expression des vendeurs, a beaucoup d’avantage. Les acheteurs de ces passeports ne sont pas obligés de résider dans leur nouveau pays d’adoption. Ces passeports donnent libre accès aux 130 pays y compris l’Europe et la Grande Bretagne.

Les pays de la Caraïbe appellent ces programmes “Citoyenneté par Investissement” ouCIP. Les ressortissants de la Russie, la Chine et du Moyen-Orient sont souvent des clients.
“Ces vendeurs de passeports qui déstabilisent la Caraïbe”, une enquête du quotidien le Guardian
Dans l’édition du 16 octobre 2018, le Guardian a révélé qu’Alexander Nix, fondateur de Cambridge Analytica, l’organisation qui a accédé sans autorisation aux informations personnels des millions d’utilisateurs de Facebook, a été mêlé à des affaires internes de plusieurs pays de la Caraïbe.

En 2010, Strategic Communications Laboratories, SCL filière de Cambridge Analytica, dirigé par Nix a été embauché pour organiser la campagne électorale du premier ministre sortant, Denzil Douglas. © twitter Alexander Nix, fondateur de Cambridge AnalyticaPour financer la campagne, Alexander Nix s’est tourné vers Christian Kälin, mieux connu sous le nom de “roi des passeports”. Sa compagnie, Henley and Partners aident les pays à transformer leurs passeports en argent en toute légalité.

Installé à Saint-Kitts et Nevis depuis 2006, Henley and Partners, avait un contrat de 5 ans pour vendre les passeports de Saint-Kitts et Nevis. Rémunéré à hauteur du 20.000 dollars pour chaque passeport vendu, Christian Kälin, un avocat suisse, a compris la rentabilité du marché caribéen. Il a même été nommé consul honoraire de Saint-Kitts et Nevis en Suisse.

Grace aux contacts de Christian Kälin, le premier ministre de Saint-Kitts et Nevis, Denzil Douglas a rencontré plusieurs donateurs potentiels pour sa campagne de réélection. © citizenshipbyinvestment Christian Kälin, dirigeant de Henley and PartnersAprès Saint-Kitts et Nevis, Kälin et Nix se sont dirigés vers Saint-Vincent et les Grenadines où Nix a été embauché pour diriger la campagne électorale du leader de l’opposition Arnhim Eustace. En cas de victoire, Eustace a promis d’introduire un programme de vente de passeports. Ralph Gonsalves, premier ministre de Saint-Vincent et les Grenadines a toujours refusé de vendre les passeports de son pays.

La campagne d’Arnhim Eustace aurait été financé par des donateurs internationaux introduits par Christian Kälin. Nix à travers sa compagnie, SCL a réalisé des spots publicitaires, des rallyes avec de grands artistes comme invités, des posters et même des vols de charter pour transporter la diaspora à Saint-Vincent pour levote.
En 2010, Alexander Nix a contacté Mia Mottley, à l’époque leader de l’opposition de Barbade.Il voulait organiser sa campagne électorale. Son offre a été refusée.Dans un message électronique raciste rendu public, Alexander Nix a insulté Madame Mottley et son assistant ” ce nesont que des nègres”, a-t-il écrit. Mia Mottley est aujourd’hui Premier ministre de Barbade.
Christian Kälin a ouvert un bureau de Henley and Partners à Grenade. Il gère le programme de vente des passeports.

En 2017, Henley ouvre un bureau à Sainte-Lucie. Il s’associe avec Mark Maragh, un avocat saintelucien qui serait un proche du premier ministre, Alan Chastanet. Ce dernier a promis de vendre 9000 passeports à un investisseur chinois en échange d’un hippodrome et des développements touristiques dans le sud de Sainte-Lucie. © chinahorseclub Deuxième à gauche devant: Allen Chastanet, premier ministre de Sainte Lucie, à coté de lui, Teo Ah King, le promoteur chinois qui construit un hippodrome sur l’île.La manipulation du processus électoral par les étrangers qui utilisent la vente des passeports pour financer les campagnes électorales est une réalité.
Dans la Caraïbe, aucune loi n’oblige les partis politiques à déclarer l’origine des finances de leurs campagnes.

Source: https://la1ere.francetvinfo.fr