PARTAGER

Date:

Ce dimanche 21 janvier, la Ligue de Judo de Guadeloupe a procédé à une remise protocolaire de ceintures noires acquises devant jury le mois précédent. Une cérémonie à la fois ordinaire, mais également extraordinaire.

Jean-Jacques Félix, un homme dévoué à son sport

Parmi les récipiendaires à accéder à ce grade, Jean-Jacques Félix, cinquante-trois ans, plus connu sous le pseudonyme très affectueux de Bibi. Le Président de la LJG, Patrick Jaffart, a avoué publiquement et solennellement sa satisfaction à remettre personnellement son diplôme et sa ceinture à Bibi “toujours dévoué et disponible lors des compétitions” a-t-il affirmé. C’est cette même disponibilité que Bibi manifeste dans son club, le Maëda des Abymes, où il aide constamment à encadrer et à former les jeunes. Ce qu’il fit notamment, il y a quelques années pour son Sensei actuel, Nicholas Moradel.

Une fierté pour Bibi et sa famille

Hier, sans faire exprès Bibi a éclipsé tous les autres récipiendaires. Il est le premier judoka en situation de handicap à accéder à ce grade illustre. Véritable exploit pour cet autiste qui auparavant ne parlait pas et s’enfermait dans sa bulle. Ce fait inédit comble de bonheur et de fierté toute sa famille mais en particulier sa mère Christiane Félix qui a évoqué avec émotion, face à la presse, le souvenir de feu Nicaise Laurent  qui fut le Sensei de Bibi et qui a toujours contribué à son émancipation et à son développement personnel.
Bravo Bibi !

A (re) voir le reportage d’Ori Menel et Emmanuel Gire :

Jean-Jacques Félix, ceinture noire de Judo

Views: 10

Source: Google news

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici