PARTAGER

Le mouvement pour la dématérialisation des actes et documents administratifs a été lancé en 2012. Cette année-là, en France, le plan France Numérique 2012-2020 présenté par le ministre de l’Industrie, de l’énergie et de l’économie numérique Eric Besson prévoyait la dématérialisation de 100% des démarches administratives les plus attendues puis de toutes les démarches administratives d’ici à 2020.
Une décision qui supposait de fait :
* Sécurité du réseau informatique à assurer
* Nécessité de matériels performants et modulables
* Risque de piratage informatique
* Nécessaire fiabilité du serveur, du cloud
* Personnels dédiés à la mission sécurité informatique

Il fallait donc s’assurer de la sécurisation de ces démarches. Cela fait, la dématérialisation pouvait être lancée. Dés lors, la fonction publique a veillé a entamer lentement mais surement cette évolution. Lentement parce qu’une période de transition est nécessaire pour permettre aux citoyens d’acquérir denouvelles pratiques etaux agents de la fonction publique de mettre en place de nouvellesméthodes de travail et de nouvelles procédures .
Depuis, chaque année, de nouveaux actes administratifs sont réalisables par internet
Cependant, parmi les écueils, il y a l’impossibilité pour certains citoyens d’accéder à internet.Dés lors, de plus en plus, des petites entrepries se sont spécialisées dans ce secteur. Elles facilitent le quotidien de tous ceux qui manquent de temps ou qui ne sont pas connectés à internet. L ALTERNATIVE A LA DEMATERIALISATION

Source: https://www.francetvinfo.fr/