PARTAGER

Avant d’être dévoilée en Octobre prochain, les résultats de l’étude KANNARI continuent de nous être distillés, goûte à goûte, sans doute pour faciliter leur digestion. Cette étude croise les prélèvements sanguins des personnes qui y ont participé à leurs habitudes alimentaires;
En juin nous apprenions donc que 95% des Guadeloupéens étaient contaminés par le pesticide.
Hier, à l’occasion du passage aux Antilles du Professeur FrançoisBourdillon,Directeur général dela Santé Publique, qui a participé au comité de pilotage du plan Chlordécone 3 en Martinique Mardi, on a découvert que 5% de la population présente des taux d’imprégnation extrêmement élevés. 20000 Guadeloupéens donc, et les pêcheurs, comme les ouvriers de la banane, sont en 1ère ligne.Professeur François Bourdillon Directeur général de la Santé Publique Quand à l’incidence du cancer de la prostate toujours selon le Professeur FrançoisBourdillon, les derniers «vrais chiffres», de ses propres termes, sont de 163 /100000 habitants ici contre 98/100 000 dans l’hexagone, pratiquement 2 fois moins.

Source: https://www.francetvinfo.fr/