PARTAGER

Premier amendement adopté, fortement symbolique, au projet de révision de la Constitution :l’Assemblée nationale a supprimé jeudi à l’unanimité le mot “race”de l’article 1er de la Loi fondamentale et a également interdit toute “distinctionde sexe”.

Dans l’article 1 réécrit, la République “assure l’égalité devant la loi de tousles citoyens sans distinction de sexe, d’origine ou de religion”, au lieu de “sansdistinction d’origine, de race ou de religion” à la suitede cet amendement voté par 119 députés.
L’hommage à TaubiraA l’Assemblée, le député de Guyane, Gabriel Serville s’est satisfait de cette décision, de “ce geste pour la France et pour l’humanité”. Il a renduhommage à l’ancienne ministre de la Justice, la Guyanaise Christiane Taubira”dont on connaît l’implication et les travauxsur la question de la race”. Gabriel Serville a également appelé à”renforcer encore la lutte contre le racisme”.
Suppression du mot #race de la #Constitution. J’ai tenu à rendre hommage à @ChTaubira et appeler à renforcer encore la lutte contre le #racisme http://t.co/6qvutBFbWz via @YouTube— Gabriel Serville (@GabrielServille) July 12, 2018″Une grande et belle leçon de ténacité”La députée de La Réunion, Huguette Bello, s’est également exprimée dans l’hémicycle pour rendre hommage à Michel Vaxès et Alfred Marie-Jeanne qui avaient travaillé à cette suppression en amont. Huguette Belloa salué “une grande et belle leçon de ténacité”.Suppression du mot “race” de la #Constitution : @HuguetteBello rend hommage à Michel Vaxès et à Alfred Marie-Jeanne qui avaient travaillé à cette suppression en amont. #DirectAN #PJLConstit pic.twitter.com/Vt52daqCVe— LCP (@LCP) 12 juillet 2018
RéactionsSur Twitter, le président de l’Assemblée Nationale a réagi. En tant que député de Nantes, “ville qui a su regarder en face son passé esclavagiste pour le dépasser”, Françoisde Rugy se dit “fierde cette unanimité”.À l’unanimité , @AssembleeNat a adopté un amendement supprimant de la Constitution la notion de race.
Fier de cette unanimité en tant que Président de l’Assemblee et aussi en tant que député de Nantes, ville qui a su regarder en face son passé esclavagiste pour le dépasser. pic.twitter.com/R9OGhxt7IH— François de Rugy (@FdeRugy) 12 juillet 2018
L’ancienne ministre des Outre-mer, Ericka Bareigts, députée de La Réunion a également réagi sur Twitter.
Pour gagner les grands combats, il faut toujours de l’unité, de la force et de la persévérance. L’ @AssembleeNat a voté la suppression du mot «race» de la Constitution. D’autres combats restent à mener dans les prochains jours. #revisionconstitutionnelle pic.twitter.com/esm1k9nwO4— Ericka Bareigts (@ebareigts) 12 juillet 2018

Source: https://la1ere.francetvinfo.fr