PARTAGER

Le scandale sanitaire du chlordécone a fait la Une de nombreux quotidiens nationaux, ces derniers jours. Une visibilité à grande échelle, alors que ce dossier du chlordécone occupe le devant de la scène aux Antilles, depuis de nombreuses années déjà…

L’enquête du MondeDans un article publié le 6 juin dernier, Le Mondeparle du “poison lent du chlordécone”. Poison que nous ne connaissons que trop bien dans nos départements.
Les “dérogations” accordées à certains planteurs alors que la dangerosité de ce produit était déjà connue et son utilisation pendant de trop nombreuses années ont des conséquences dramatiques.Cancers et autres maladies liées au chlordécone explosent aux Antilles.
L’article du Monde annonce que les résultats d’une enquête officielle seront présentés aux deux régions, en octobre prochain. Preuve, sil en fallait encore,
Durant la même semaine, les Gourbeyriens ont appris qu’ils avaient consommé de l’eau polluée au chlordécone, et la venue des ministres de la Transition écologique et solidaire et de l’Outre-mer. Nicolas Hulot et Annick Girardin, venus, pour parler du problème inquiétant des sargasses, mais rien, sur ce scandale sanitaire et environnemental que nous vivons actuellement… Et “pour des générations” comme titre Le Monde.

Une question qui méritait réponseSi cette visite ministérielle était essentiellement axée sur les nuisances liées aux sargasses, elle aurait également été l’occasion pour les deux ministres de donner le point de vue du gouvernement sur cette question qui occupe la Une de nos quotidiens et journaux régionaux depuis des années.

A (re) voir le reportage de Ludivine Guiolet-Oulac et Cédric Métairon :
Chlordécone : Dossier oublié

Source: https://la1ere.francetvinfo.fr