PARTAGER

Annoncé avec force mardi, le système d’Isaac n’a eu de cesse de s’amoindrir à l’approche de l’arc antillais. Rétrogradé d’ouragan à tempête, il conservait malgré tout une puissance nuisible pour les terres où il serait passé. Cependant, durant toute la journée, les Guadeloupéensont assisté à l’amoindrissement du cyclone et surtout, à son passage en Caraïbe sans coup férir.Un coup pour rien selon certains
N’ayant pas vu de cyclone dans leur environnement, de nombreux internautes se sont déchaînés pour critiquer la décision du Préfet de déclencher la vigilance Rouge, restreignant les activités de l’Archipel et ceci, en ignorant le principe de précaution qui prévaut en pareille circonstance.
Une critique à laquelle la préfecture n’a pas manqué de répondre en précisant que :Les conditions metéorologiques incertaines de ces derniers jours ont conduit le préfet à prendre des mesures importantes pour la sécurité de tous. La responsabilité des Guadeloupéennes et des Guadeloupéens dans le respect de ces mesures est à saluer. Tout risque météo n’est cependant pas écarté et la vigilance orange demande encore une grande prudence, sur les routes, comme aux abords des rivières et des gués, ainsi que dans les zones inondables.
Le souvenir des critiques dans l’autre sens pour les cyclones précédents, a probablement joué un rôle important dans cette décision.
De fait, le retour de l’Archipel guadeloupéenen vigilance orange lui permet de reprendre ses activités. Pour l’essentiel, notons que, en accord avec le rectorat et les collectivités, le préfet a décidé la réouverture des écoles et des crèches, demain vendredi 14 septembre.
Par ailleurs, l’aéroport Pôle Caraïbes reprendra lui aussi ses activités avec un premier vol prévu dés 8h ce vendredi. Les compagnies d’aviation doivent maintenant s’organiser pour gérer à la fois les vols qui ont été annulés ce jeudi et assurer ceux normalement prévus ce vendredi 14 septembre.

Source: https://www.francetvinfo.fr/