PARTAGER

Saint-Georges, cette petite commune de l’est guyanais à presque trois heures de route de Cayenne, attend patiemment la coupe du monde. Son attrait pour la sélection brésilienne est inéluctable, tant la proximité avec le peuble brésilien d’Oiapoque est palpable. Tous les jours, on peut assister au balai incessant des pirogues franchissant la frontière naturelle qu’est l’Oyapock, ce puissant fleuve qui délimite les terres brésiliennes et guyanaises. Un moyen bien plus simple pour les ressortissants français etOiapoquenses de se balader librement d’une rive à l’autre visiblement, malgré l’ouverture du pont en mars 2017, un édifice qui reste quasiment désert.
etcopy; Swann Vincent-Romney Le pont de l’Oyapock”Le Brésil tout puissant” avec sa star mondiale, Neymar, est sur toutes les lèvres à Saint-Georges. Mais on n’oublie pas non plus la France, autre favori des habitants de l’Oyapock. Les noms de Kylian Mbappé et Antoine Griezmann sont très souvent revenus lorsque nous avons interrogés les habitants sur leurs joueurs préférés pour cette Coupe du Monde. Pas de surprise en revanche pour les autres favoris, puisque l’Allemagne (la victoire de la Mannschaft 7-1 contre le Brésil en 2014 a laissé des traces), l’Espagne et l’Argentine ont très souvent été citées par la communauté de l’est de la Guyane. Un petit clin d’oeil a tout de même été fait à la Belgique et ses deux stars Eden Hazard de Chelsea et Romelu Lukaku de Manchester United. De vrais connaisseurs du monde du ballon rond ces Oyapockois !Evénements et paris communs
Nul doute à Saint-Georges, on aime le football. Les collégiens de l’établissement scolaire Constant Chlore, installé dans le bourg de la petite commune, ont organisé hier (13 juin 2018) leur propre coupe du monde. Accompagnés de leurs professeurs (contre qui les jeunes ont joué d’ailleurs), les élèves ont représenté leur nation préférée dans un tournoi de futsal dans le gymnase du collège. Très enthousiastes, certaines équipes de collégiens ont même investi dans dans l’achat de maillots floqués à leurs noms.
etcopy; Swann Vincent-Romney Des collégiens de Constant Chlore à Saint-Georges lors d’un tournoi de futsalChez les plus grands, on sait également se faire plaisir… mais autrement. Les habitants de Saint-Georges ont mis en place un système de paris pour la Coupe du Monde : “le Bolao”. Ce sytème est très simple, il suffit de mettre une mise sur le résultat exact d’un match de la Coupe du Monde. Le ou les gagnants se partageront la mise totale investie sur le match en question. De quoi rajouter du piment à un événement qui s’annonce déjà très chaud.

Source: https://la1ere.francetvinfo.fr