PARTAGER

Source: International - Google News

Mohamed Abdeslam a eu les confidences de son frère Salah Abdeslam, dernier survivant des attentats du 13 novembre, durant sa deuxième visite au centre pénitentiaire de Bruges.

Salah Abdeslam ne voulait pas d’un avocat au début


Salah Abdeslam est sous les barreaux depuis un an et demi, son procès à Bruxelles vient encore d’être reporté. Mohamed Abdeslam, lors d’un entretien au micro de sudinfo, a parlé du comportement de son frère Salah. Il a expliqué comment son frère a fini par accepté d’être représenté par un avocat durant son procès.



La famille Abdeslam a pu convaincre Salah, après des mois de négociation, de prendre un avocat pour son procès, qui d’ailleurs a été reporté ce mercredi. « Il pensait qu’avoir un avocat, ça ne servirait à rien, que les dés étaient jetés. On a tout fait pour le convaincre, pour qu’il ait un procès équitable et une peine juste. Le rôle de la famille a fini par payer, pour qu’il fasse les choses correctement  », raconte son frère.



Le frère revient alors sur le choix de Salah pour le représenter au tribunal. «  C’est lui qui a voulu que Sven Mary le représente. Cet avocat était là depuis le début, ils ont établi une relation de confiance  », ajoute-t-il.



Salah Abdeslam est en prison de Fleury Mérogis depuis un an et demi, mais les deux frères se parlent au téléphone une fois par semaine. Mohamed raconte, d’ailleurs, qu’il ne parle avec personne et qu’il a du mal à vivre cet isolement.

Salah Abdeslam regrette



La famille de Salah peut, depuis 6 mois, le voir directement autour d’une table, environ 1h30, et non plus au travers d’une vitre, se réjouit son frère. Mohamed explique que le dernier survivant des attentats du 13 novembre a l’air serein.



Lors de la première visite de la famille, le jeune homme d’origine marocaine a pris dans ses bras sa mère et lui a demandé pardon.



Mohamed Abdeslam, au micro de BFMTV, explique qu’il a rencontré son frère pendant plus d’une heure, il y a quelques jours. L’unique survivant du commando aurait éprouvé énormément de « regret » et a même confié qu’il ne voulait pas se faire « sauter ».

L’état de santé de Salah Abdeslam



Lors de son interpellation le 18 mars, les forces de l’ordre ont blessé Salah à la jambe et il explique à son frère son état de santé ainsi que sa fatigue pour ses déplacements à l’aide des béquilles. Mais durant cet échange, il avoue aussi à son grand frère qu’il est soulagé que cette course poursuite soit enfin terminée, explique Mohamed sur iTélé. Salah Abdeslam et avec Sven Mary ont maintenant quelques semaines pour préparer son procès, concernant les événements de mars 2016. Le détenu a d’ailleurs un avis sur les mesures de sécurité qui vont entourer le palais de justice de Bruxelles.



 



>> A lire aussi : Le contenu glaçant de la lettre de Salah Abdeslam à son cousin


Attentats à Paris : Salah Abdeslam inculpé, premières révélations


Attentat à Paris : Salah Abdeslam toujours silencieux devant le juge antiterroriste