PARTAGER

Le président américain Donald Trump a rebondi sur la controverse suscitée par ses propos sur les membres du gang MS-13, qui sont, pour la plupart, des immigrés illégaux en provenance du Salvador. Il les avait qualifiés d’«animaux».

«Quand il s’agit du MS-13, quand d’autres membres du gang viennent dans notre pays, je les qualifie d’animaux, et devinez quoi, je le ferais toujours», a expliqué le chef d’Etat à des journalistes à la Maison Blanche, le 17 mai.

Le président américain a rappelé aux journalistes présents qu’il parlait bien des membres du MS-13 lorsqu’il avait utilisé ce terme, bien que les médias aient sorti ses propos de leur contexte. «Si vous regardez la suite de la vidéo, vous verrez que c’est le cas», a-t-il poursuivi, avant de se féliciter que les forces de l’ordre les expulsent «par milliers». Donald Trump a ensuite plaidé pour des lois sur l’immigration plus dures, afin de pouvoir non seulement expulser les membres du gang mais aussi les empêcher de revenir.

Plus tôt dans la journée, après avoir évoqué les gangs qui sévissent dans le pays, au premier rang desquels le MS-13, dont il a dénoncé la cruauté, le chef d’Etat avait expliqué : «Nous expulsons des gens du pays […] vous ne pourriez pas croire à quel point ces gens sont méchants. Ce ne sont pas des hommes, ce sont des animaux.» Une déclaration qui avait créé la polémique aux Etats-Unis, les médias ainsi que de nombreux élus démocrates l’accusant d’avoir qualifié tous les immigrants d’animaux.

Lire aussi : Donald Trump songe à retirer leurs accréditations aux médias trop «négatifs» à son encontre

Source: https://francais.rt.com/