PARTAGER

Si la Coupe du monde en Russie a été une réussite sportive, la FIFA a demandé ce 12 juillet aux diffuseurs TV de ne plus filmer les fameuses spectatrices sexy dans les tribunes qui égayent tant les spectateurs. Selon l’agence AP, Federico Addiechi, le responsable du programme diversité de la FIFA, a expliqué qu’il souhaitait que ces jeunes filles avenantes fassent moins souvent l’objet de l’attention particulière des caméras.

Le 11 juillet, il a fait savoir que la FIFA en informerait les diffuseurs nationaux et adapterait sa propre production de télévision pour les compétitions à venir.

«Nous allons prendre des mesures sur les choses qui ne vont pas» a-t-il déclaré. Depuis le début du Mondial, la FIFA surveillerait particulièrement la télévision russe en raison du match d’ouverture lors duquel une supportrice particulièrement sexy avait été le centre d’attention du réalisateur.

Qui choisit les images ?

Avant les débuts des compétitions sportives, les ligues respectives font des offres de droits TV ouvertes aux chaînes nationales publiques ou privées. En l’occurrence c’est la FIFA qui propose ses bouquets pour les droits de Coupe du monde. Cependant, avoir les droits de diffusion ne signifie pas «réaliser le match». En effet, le choix des plans, des coupes et des ralentis, par exemple, est géré par une chaîne du pays dans lequel la compétition se déroule. Cette année, la compétition se déroulant en Russie, ce sont donc des réalisateurs russes des chaînes Channel One, RTR et Match TV. 

Lire aussi : «Belgrade brûle» : la Fifa enquête sur une nouvelle vidéo du Croate Domagoj Vida

Source: https://francais.rt.com/