PARTAGER

Lancée en 2004 par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), cette 15e journée est un rendez-vous pour non seulement remercier les donateurs et bénévoles qui se mobilisent toute l’année, mais aussi sensibiliser le public à l’importance du don de sang.

Atteindre l’autosuffisance ?
Le 14 juin, date de naissance du médecin biologiste Karl Landsteiner qui a découvert les groupes sanguins en 1900, c’est la fête des donneurs !
La course à l’autosuffisance en produits sanguins est quotidienne pour la Martinique. Selon les chiffres de l’année dernière 2 700 patients ont été transfusés (7 personnes par jour). De nombreux malades ont besoin de produits sanguins très compatibles, et l’île n’est pas autosuffisante. La Martinique sollicite souvent les autres établissements de l’EFS de la région ou au plan national. etcopy; Martinique 1ère On recense 7600 donneurs de sang dans les fichiers de l’EFS MartiniqueIrremplaçables et vitaux, les produits sanguins sont utilisés dans deux grands cas de figure: les situations d’urgence (hémorragies lors d’un accouchement, d’un accident, d’une opération chirurgicale, etc.) et les besoins chroniques (maladies du sang et cancers), qui demeurent les pathologies les plus consommatrices de produits sanguins avec près de la moitié (47%) des patients transfusés.
“Partageons notre pouvoir, donnons notre sang !”
La journée mondiale des donneurs de sang (JMDS) est aussi l’occasion de fairele point sur les besoins.
L’EFS Martinique centralise l’opération au kiosque Guédon sur le bord de mer de Fort-de-France de 9h à 16h.
La mobilisation est forte pour cette journée mondiale des donneurs de sang. “Nous connaissons tous, quelqu’un dans notre entourage, notre famille, notre quartier, concerné par cette question. Alors donneur ou donneuse de sang, de plaquettes, ou simple citoyen ou personnes en besoin de produits sanguins : parlons-en et “partageons notre pouvoir, donnons notre sang ! ” Richard Mindeau et les responsables de l’Établissement Français du sang argumentent et tentent de convaincre les nouveaux donneurs.

Le don de plasma est une forme moins connue du don de sang. Polytraumatisés, grands brûlés, hémophiles, enfants immunodéprimés… Le plasma, partie liquide du sang, contient des protéines d’un intérêt thérapeutique majeur pour de nombreux malades.

Source: https://la1ere.francetvinfo.fr

PARTAGER
Article précédentchronique santé