PARTAGER

Le préfet avait annoncé une conférence de presse ce vendredi 4 mai à11h, mais il s’agissait d’une cellule de crise. En effet, comme nous l’avions annoncé dès hier, la préfecture confirme qu’un phénomène de très grande ampleur arrive sur l’arc antillais.



Ainsi, Franck Robine préfet de Martinique devient préfet de zone Antilles et à ce titre il a activé l’État-Major etprésenter les mesures gouvernementales d’urgence.



Des repérages en mer et par satellitesont également prévus afin de prévoir l’arrivée des sargasses. “Ça nous permettra de voir 3 à 5 jours à l’avance”, précise le préfet.”Dans l’urgence, ce qu’il faut c’est ramasser les sargasses et être ensuite capable en organisation, en méthode et en moyen d’être capable de les ramasser dans les24-48h”, ajoute-t-il.



Un dispositif similaire à celui mis en place durant les cyclones


Un référent sargasse a été nommé par le gouvernement. Ainsi, l’État va déployer tous ses moyens. L’Agence Régionale de Santé (ARS) de la zone et de Martinique, la direction de l’environnement de l’aménagement et du logement (DEAL) Martinique, lesforces armées des Antilles et leSDIS(Service Départemental d’Incendie et de Secours) vont travailler ensemble.


Par ailleurs, il annonce une “mobilisation au plan national de 3 millions d’euros pour aider notamment les collectivités locales et pour équiper les intervenants et1 million d’euros supplémentaire pour les expérimentations, la valorisation, les engins de ramassage”, annonce le préfet.

Source: https://la1ere.francetvinfo.fr