PARTAGER

Un banc d’algues de sargasses en bleu qui s’étale sur plusieurs centaines de kilomètres, non loin de l’arc antillais, avec des trajectoires en jaune prévues pour mai 2018. Voilà ce que montre l’image satellite publiée par le site internet “Noonsite”, spécialisé dans la navigation maritime.


Même constat sur le site de l’Université de Floride du Sud quigénère également des cartes hebdomadaires de densité d’algues.

Ainsi, selon les chercheurs de l’Université de South Florida et de la NASA, “Les mois de janvier et février 2018 ont montré la plus grande prolifération dans le centre-ouest de l’Atlantique par rapport aux mêmes mois de l’histoire. Le nombre total de sargasses que nous avons vu en Février, généralement un mois bas, a maintenant dépassé le mois maximum de Juillet / Août 2015.”

Une image effrayante !

Certaines zones de la côte atlantique comme le Robert, leFrançoisou encore leVauclinsont envahies par les algues brunes, depuis plusieurs semaines.Leur décomposition dégage de l’hydrogènesulfuré, un gaztoxique, qui provoque des conséquences sanitaires désastreuses pour certains riverains vivant aux abords de la mer.

Le préfet Franck Robine a prévu une conférence de presse vendredi 4 mai à 11 heures pour la présentation des mesures gouvernementales d’urgence pour lutter contre lessargasses. Une date qui coïncide avec cette arrivée massive.

Source: https://la1ere.francetvinfo.fr