PARTAGER

Un rapport rendu ce jeudi conclut que si James Comey a pris plusieurs décisions inconsidérées lorsqu’il était chef du FBI dans l’enquête sur Hillary Clinton, il a agit sur la base d’une “erreur de jugement” et non poussé par des motivations politiques.

Source: www.bfmtv.com