PARTAGER

La petite île d’Ouvéa, où Emmanuel Macron se rendra samedi au terme de sa visite en Nouvelle-Calédonie, a été le théâtre paroxystique des violences entre indépendantistes kanak et loyalistes caldoches dans les années 1980.

Source: www.bfmtv.com