PARTAGER

Marine Le Pen a estimé ce lundi matin qu’Emmanuel Macron avait “violé le droit international” en frappant la Syrie. La présidente du Front national considère que le chef de l’Etat n’a pas apporté la moindre “preuve” de l’implication de Bachar al-Assad dans l’attaque chimique du 7 avril dernier.

Source: www.bfmtv.com