PARTAGER

France – Croatie : J-1 pour les Bleus

L’échéance se rapproche pour les Bleus, qui affrontent dimanche à 17h la Croatie, à Moscou, avec l’espoir d’inscrire une deuxième étoile sur le maillot français, synonyme de titre. “Elle est tellement proche cette Coupe qu’on a envie de la toucher. Mais avant de la toucher, il y a 90 minutes, voire 120. Il va falloir tout donner. Je pense que c’est le match de notre vie”, a confié Blaise Matuidi, vendredi, en conférence de presse.

Le match de notre vie : l’expression est également utilisée par Kylian Mbappé. “C’est le match d’une vie, d’une future vie, de tout !”, explique-t-il, enthousiaste, dans une vidéo mise en ligne par la Fédération française de football, sur les réseaux sociaux.

A la veille de la finale, les Bleus ont quitté ce samedi matin leur camp de base d’Istra, pour rejoindre Moscou. Au programme de cette veille de finale : une conférence de presse de Didier Deschamps et du capitaine Hugo Lloris, avant un ultime entraînement.

“La France Deschamps” (“le Parisien”), “Le défi d’une équipe, l’espoir d’un pays (“le Monde”), “Epris d’équipe” (“Libération”), “La France unie derrière les Bleus (“le Figaro”)… L’équipe de France fait, sans surprise, la une de nombreux journaux, ce samedi.

“Les Indestructibles”, titre de son côté “l’Equipe”, qui met en une Paul Pogba et N’Golo Kanté. “Ces deux super-héros n’ont jamais perdu quand ils ont été titulaires ensemble sous le maillot bleu”, rappelle le quotidien sportif.

“I will survive” “en forte hausse sur YouTube

Vingt après le sacre des Bleus, difficile de ne pas penser au Mondial 1998, alors que l’équipe de France s’apprête à disputer une nouvelle finale de Coupe du Monde. A en croire Youtube, les nostalgiques sont en tout cas nombreux. “I will survive”, la chanson de Gloria Gaynor devenu l’hymne des Bleus de l’époque, connait une fréquentation en hausse sur Youtube depuis le début du Mondial, indique le site, graphique à l’appui. Un pic particulièrement impressionnant a été observé le 10 juillet, le jour de France Belgique. Autre “chanson” en forte hausse : “La Marseillaise”…

Pour les amateurs : 

[embedded content]

La vidéo (gênante) : le “Atchik, atchik, aïe, aïe, aïe” des députés

Ils n’ont pas pu s’en empêcher. Des députés ont tourné une vidéo d’encouragement de l’équipe de France, avant la finale de dimanche. “Allez les Bleus ! Allez les Bleus !”, chantent-ils, drapeaux français à la main, dans la cour d’honneur du Palais Bourbon. Mais ce n’est pas tout. Les parlementaires, parmi lesquels se trouvaient Marc Fesneau (MoDem), Yaël Braun-Pivet (LaREM) et Sylvia Pinel (PRG), ont même entonné un “Atchik, atchik, aïe, aïe, aïe”, à l’initiative du député LR de la Manche Philippe Gosselin, avant de se laisser aller à un clapping…

Neymar “très heureux” pour Mbappé et Rakitic

“Je suis très heureux pour vous”. L’attaquant brésilien Neymar a salué, vendredi sur les réseaux sociaux, Kylian Mbappé et Ivan Rakitic, qui s’affrontent dimanche en finale du Mondial 2018. Deux joueurs avec qui il a joué, au PSG pour le premier, à Barcelone pour le second. 

“Nous savons à quel point il était difficile pour vous d’arriver jusqu’ici. Maintenant, profitez, amusez-vous, parce que cela en vaut la peine. Je suis très heureux pour vous”, écrit la star de la Seleçao en légende d’un montage photo le montrant enlacé avec son ancien coéquipier à Barcelone, et frappant la main de son actuel compagnon d’attaque au PSG.

“Je suis là avec les fans pour mon ‘golden boy’ et mon coéquipier de Barcelone (…) Indépendamment du résultat, vous êtes déjà champions”, a écrit Neymar sur Instagram et Twitter, affirmant se sentir “très fier de les avoir comme amis”.

Le match du jour : Belgique-Angleterre

C’est un match pour l’honneur, mais au goût forcément amer. Eliminés en demi-finale, les Belges et les Anglais n’en ont pas encore tout à fait fini avec la Coupe du Monde : les deux équipes ont rendez-vous ce samedi, à 16h (heure française), à Saint-Petersbourg, pour jouer le match pour la 3e place. 

“En terme de mentalité, cela a évidemment été vraiment difficile pour nous ces deux derniers jours”, a reconnu vendredi le sélectionneur anglais Gareth Southgate. “Il y a beaucoup de motivation”, a-t-il toutefois nuancé. “Nous avons l’occasion de remporter une médaille à la Coupe du Monde, ce que seule une autre équipe anglaise a déjà réalisé”. “L’approche est très claire, nous allons aligner la meilleure équipe possible”, a pour sa part indiqué le sélectionneur de la Belgique, Roberto Martinez. 

Génération “dorée”, Thierry Henry, coach espagnol… 5 infos sur la Belgique

Cette rencontre a des airs de retrouvailles. La Belgique et l’Angleterre se sont en effet déjà affrontées au début du Mondial 2018, en phase de poule. Les Diables Rouges avaient alors battu les Trois Lions (1-0) pour s’emparer de la tête du Groupe G, mais les deux sélectionneurs n’avaient pas aligné leur équipe-type ce jour-là, les deux formations étant déjà qualifiées pour les huitièmes de finale.

Cette petite finale aura aussi un air de duel de buteurs, entre l’attaquant de Tottenham Harry Kane, meilleur réalisateur de la compétition (6 buts) et son plus proche poursuivant, le Belge Romelu Lukaku (4 buts).

“Cher Thomas” : l’embrouille Meunier-Brogniart

Le match entre la France et la Belgique continue d’alimenter les discussions, et les polémiques, comme le montre le vif échange qui a eu lieu vendredi entre Denis Brogniart et Thomas Meunier, sur Twitter.

Tout a commencé par un message publié par l’animateur de TF1. “Peut-on imaginer que les joueurs belges et en particulier Meunier arrêtent de s’en prendre aux joueurs de l’équipe de France pour justifier leur défaite ?”, écrit sur le réseau social le présentateur de “Koh Lanta”, en écho à un article de “Parisien” dans lequel Le Belge s’interroge sur les “mauvaises influences” autour de MBappé, son coéquipier au PSG.

La réponse ne s’est pas faite attendre longtemps. “On peut savoir à quel moment je remets la victoire des bleus en question ? Je parle d’un comportement. C’est possible d’ouvrir les liens et de lire les articles ? C’est quand même pas trop compliqué d’agir avec logique et recul”, a répondu sèchement Thomas Meunier, agacé.

“Cher Thomas. Je m’interroge juste sur le nombre de réactions plutôt négatives sur la qualification de l’équipe de France. Les Bleus ont joué, ont marqué, et dans les dernières minutes ont préservé le score et la qualif pour la finale. Qui aurait fait différemment ?”, ajoute alors Denis Brogniart, avant de calmer le jeu, en félicitant le Belge pour le parcours de son équipe. 

Le coin lecture

A lire aussi dans nos archives : 

Sébastien Billard

Sébastien Billard

Source: www.nouvelobs.com