PARTAGER

Les faits sont survenus hier matin : des individus n’ont pas hésité à pénétrer dans des établissements du centre bourg, exhortant les enseignants à quitter les lieux.

La tension semble être montée d’un cran, hier matin, à Baie-Mahault. Alors que les gendarmes mobiles continuaient à quadriller la commune pour faire sauter les nouveaux barrages qui ont été érigés sur plusieurs axes routiers, des écoles, toutes situées dans le centre bourg, ont une fois de plus été prises pour cible et contraintes de fermer. Avec, visiblement, une nouvelle méthode d’action : le recours aux menaces. Ou tout du moins à l’intimidation.

Bien que ce ne soit pas la première fois,…

France-Antilles Guadeloupe 384 mots – 17.01.2020