PARTAGER

« Chez nous, il y a quelqu’un qui chaque année est nommé chef de camp. » Aurélie Songeons, la trentaine, fait partie d’une famille, qui depuis trois et bientôt quatre générations, campe à Pâques dans un endroit différent de la Guadeloupe. La semaine complète, avec un record d’affluence le week-end. « Notre camping, peut monter jusqu’à plus de 50 personnes », sourit la jeune femme, dont la maman explique : « Tout le monde a un rôle, chez nous, et ça tourne : chacun participe aux corvées,…

France-Antilles Guadeloupe 281 mots – 16.04.2019