PARTAGER
https://www.guadeloupe.franceantilles.fr/images/2020/05/24/569722_1590333955_whatsapp-image-2020-05-24-at-10-30-43_330x170.jpeg

Le drame est survenu dans le secteur de Dorville, au milieu de la nuit de samedi à dimanche. La voiture, qui circulait dans le sens Lamentin / Baie-Mahault, s’est encastrée dans un arbre, en bordure de route nationale. Le conducteur ainsi que sa passagère, tous deux âgés d’une vingtaine d’années, n’ont pu être sauvés. 

Assoupissement au volant aux conséquences tragiques ? Trop tôt pour le dire. « Quand l’accident est survenu, juste avant 3 heures du matin, il n’y avait pas beaucoup de circulation. Par conséquent, aucun témoin ne semble avoir vu ce qui s’est passé précisément. En fait, c’est un autre automobiliste qui, arrivé sur les lieux peu après l’accident, a alerté la brigade de gendarmerie de Baie-Mahault en expliquant que quelque chose de grave venait de se produire sur la route », notait-on, ce dimanche matin, depuis la compagnie de gendarmerie de Pointe-à-Pitre.

Ce qui est évident, par contre, ce sont les conséquences tragiques de cette sortie de route : les deux jeunes qui avaient pris place à bord du véhicule, sont tous les deux décédés. Ils étaient âgés d’une vingtaine d’années. « La jeune fille, qui s’était installée comme passagère avant, était déjà morte avant l’arrivée des secours. Son corps était encastré dans l’habitacle », ont ainsi dévoilé les enquêteurs. Quant au jeune conducteur, qui se trouvait, lui, en arrêt cardio-respiratoire, son cœur n’a finalement pas résisté. « Les pompiers et les urgentistes du Smur sont bien parvenus à le ranimer, mais malheureusement que très temporairement. Il est décédé dans l’ambulance durant son transport vers le CHU. »

Autopsie demandée par le parquet

Si « les circonstances précises de ce drame n’ont pu être déterminées précisément » par les gendarmes, tout indique que cet accident mortel fait suite à une sortie de route. « Au niveau de Dorville — non loin de la station-service Cap —, la Renault Clio à bord de laquelle se trouvaient les deux victimes, a soudainement quitté la chaussée et est venue s’encastrer dans un arbre situé en bordure de route nationale. » Au vu de l’état de la voiture, le choc s’est montré d’une extrême violence.

« A l’heure actuelle, nous ne sommes pas parvenus à établir ce que ces deux jeunes faisaient sur la route. Revenaient-ils d’une fête ? La seule évidence, c’est qu’ils se dirigeaient vers Baie-Mahault, d’où ils sont peut-être originaires, et commune dans laquelle vivent en tout cas des membres de leurs famille », ont poursuivi les militaires. Afin de déterminer si le jeune automobiliste avait éventuellement consommé alcool ou stupéfiant avant de prendre le volant, des prélèvements ont été effectués. « Nous sommes en attente des résultats et ne pouvons donc rien présumer », a encore insisté la gendarmerie. Quant au magistrat de permanence du parquet, il a ordonné une autopsie des dépouilles.

Outre les pompiers, qui ont engagés deux ambulances, et l’équipe du Smur, cet accident a également mobilisé une patrouille du Psig (peloton de surveillance et d’intervention) ainsi que des gendarmes de Baie-Mahault. C’est cette dernière unité qui est désormais en charge des investigations.

Au vu de l’état de la voiture, le choc s’est montré d’une extrême violence. – Photo : SDIS