PARTAGER
https://www.guadeloupe.franceantilles.fr/images/2020/05/16/569475_1589586419_190716-fag-12807-06-01-01_330x170.jpg

Les tribunaux ont repris leur rythme de croisière. Pour preuve, trois individus interpellés ces jours derniers, ont été jugés vendredi en comparution immédiate devant la juridiction correctionnelle de Basse-Terre.

S’agissait-il d’une marotte évanescente censée faire passer le temps durant la période de confinement ? Ce qui est certain, c’est qu’en se lançant dans le jardinage, un individu a certes démontré qu’il avait la main verte. Sauf qu’il a eu tout faux dans le choix des graines. Alors qu’il se trouvait toujours sous le coup d’une liberté conditionnelle, il a été trouvé en possession d’une vingtaine de pieds de cannabis auxquels s’ajoutaient également du matériel de culture indoor. Ce sont les gendarmes de Capesterre, engagés pour retrouver un second individu alors recherché dans le cadre d’autres faits, qui ont réalisé la découverte mercredi. Sans surprise, la totalité de la plantation de cannabis a été saisie. Quant au responsable de cette culture illégale, il a bien évidemment été interpellé et placé en garde à vue. Une garde à vue qui s’est d’ailleurs assez mal passée puisque l’homme n’a cessé de se montrer exécrable en menaçant de mort l’ensemble des militaires de la brigade. Une attitude qui ne l’a franchement pas aidé, ce vendredi, lorsqu’il a été présenté devant le tribunal correctionnel de Basse-Terre. Jugé en comparution immédiate, il a ainsi été écopé à une peine d’un an ferme. Avec mandat de dépôt, à la clé.

Deux automobilistes en récidive de conduite sans permis

Également présentés à cette audience, deux automobilistes contrôlés en récidive de conduite sans permis, n’ont pas échappé à des peines de prison ferme. Le premier, qui avait été intercepté jeudi à Capesterre-Belle-Eau, écope ainsi de 6 mois. Le second, épinglé ce vendredi matin sur la commune de Saint-Claude, en est quitte pour une condamnation à 4 mois de prison.
« Même si la période de confinement a été levée, les gendarmes poursuivent leurs opérations de contrôles et sont présents tous les jours sur les routes du département », avertit de son côté le lieutenant-colonel Jean Avarre, commandant de la compagnie de gendarmerie de Saint-Claude. Visiblement, cette présence n’a rien de superflu comme en témoigne l’officier : « À chaque fois nous relevons des infractions assez graves comme des conduites sans permis, ni assurance. Ce vendredi soir encore, c’est une conduite sous l’emprise d’un état alcoolique constatée lors d’un contrôle organisé à Capesterre. »