PARTAGER

L’ancien maire de Sainte-Anne et l’ex-présidente de la CCI-IG ont été condamnés à du sursis dans deux affaires distinctes.

Les magistrats du tribunal correctionnel de Pointe-à-Pitre se sont donné le temps de délibérer. Ça ne les a pas empêchés de suivre totalement les réquisitions prises, le 29 octobre, par la représentante du ministère public à l’encontre de Blaise Aldo.

Reconnu coupable dans un dossier de favoritisme, l’ancien maire de Sainte-Anne a été condamné, hier, à 10 mois de prison avec sursis, 5 ans d’inéligibilité et 10 000 euros d’amende. L’affaire en question ? Une atteinte au code des marchés…

France-Antilles Guadeloupe 239 mots – 29.01.2020