PARTAGER
https://www.guadeloupe.franceantilles.fr/images/2020/05/22/569640_1590160268_capture-d-ecran-2020-05-22-a-10-25-30_330x170.png

Plus de 8 000 personnes ont déjà été contaminées par la dengue. L’épidémie repart à la hausse.

Après une baisse sérieuse courant avril (-70 %) des suspicions de dengue, le nombre estimé de cas cliniquement évocateurs vus en médecine de ville augmente depuis deux semaines, avec près de 160 cas estimés en semaine 19 et 180 cas estimés en semaine 20. Ces valeurs sont supérieures au seuil saisonnier, indique le dernier point épidémiologique. Depuis le début de l’épidémie (mi-octobre), près de 8 240 cas cliniquement évocateurs estimés de dengue ont été vus en médecine de ville.
Au cours des quatre dernières semaines, près de 580 cas cliniquement évocateurs de dengue ont consulté un médecin généraliste. Les communes où l’incidence cumulée est la plus élevée sont Petit Bourg, Le Gosier, Saint-François et Bouillante. La commune de Vieux-Habitants présente désormais une incidence comprise entre 20 et 40 cas pour 10 000 habitants tandis que neuf communes (la Désirade, Petit-Canal, Le Moule, Pointe-à-Pitre, Sainte- Rose, Baillif, Basse-Terre, et Les Saintes) ont des incidences à moins de vingt cas pour 10 000 habitants. Treize communes sur les 32 de l’archipel ne rapportent aucun cas cliniquement évocateur de dengue.

Les Îles du Nord touchées aussi

Fort heureusement, la maladie n’est pas trop sévère. Aucune forme grave n’a été signalée par un service de soins intensif ou réanimation. Le nombre de passages aux urgences pour suspicion de dengue est en diminution depuis quatre semaines, avec 34 passages aux urgences enregistrés dont 9 ont nécessité une hospitalisation. Depuis le début de l’épidémie, 352 passages aux urgences ont été recensés dont 76 ont nécessité une hospitalisation.
À Saint-Barthélémy, l’augmentation du nombre de consultations pour dengue se poursuit en semaine 20 avec, avec 35 cas cliniquement évocateurs enregistrés. Depuis décembre, 320 cas cliniquement évocateurs de dengue ont consulté un médecin généraliste, dont un bon tiers au cours des deux dernières semaines.
À Saint-Martin, où une personne a été tuée par la dengue, le nombre hebdomadaire de cas cliniquement évocateurs est stable depuis début avril, avec près de 59 cas estimés en moyenne par semaine. Depuis le début de l’épidémie en janvier, près de 1 280 cas cliniquement évocateurs de dengue ont été estimés.