PARTAGER
https://www.guadeloupe.franceantilles.fr/images/2020/04/08/568466_1586300147_568224-1585338544-police-1_330x170.jpg

V.D. Mardi 7 Avril 2020 – 18h38

Des contrôles ont lieu tous les jours pour faire respecter le confinement et ils seront encore renforcés lors du week-end de Pâques en raison du durcissement des mesures.

En cette période de confinement, le plus gros de l’activité des forces de l’ordre consiste à le faire respecter et donc à contrôler les personnes qu’elles croisent lors de leurs patrouilles ou, comme ce mardi matin à Sapotille/Trois-Rivières, à l’occasion d’une opération de la gendarmerie. Pas moins de 300 véhicules et leurs passagers ont été contrôlés sur la RN 1, en l’espace de 1h45, dans les deux sens de circulation.

Et là bonne surprise, la plupart d’entre eux étaient en règle. La majorité se déplaçait pour aller travailler. Dans une moindre proportion, ils allaient faire des courses. Et quelques-uns avaient des rendez-vous médicaux.

Malheureusement aussi, il y a toujours quelques irréductibles, des gens qui n’ont pas d’attestation dérogatoire ou aucun motif valable pour sortir de chez eux. Une dizaine de contraventions ont été dressées (135 euros).

Restrictions de circulation

Des contrôles, il y en a tous les jours partout en Guadeloupe depuis le début du confinement. Mais ils seront encore renforcés pendant le long week-end de Pâques, arrêté du préfet oblige. Pour rappel, à partir du samedi 11 avril 14 heures et jusqu’au mardi 14 avril à 7 heures, tous les déplacements seront interdits, y compris pour aller faire ses courses de première nécessité. Tous les commerces, ventes ambulantes et ventes à emporter seront fermés, à l’exception des pharmacies de garde.

Policiers et gendarmes veilleront à faire respecter cet arrêté en déployant des moyens conséquents sur le terrain, y compris aérien (l’hélicoptère de la gendarmerie) et nautiques. Et pour les contrevenants qui se font prendre à plusieurs reprises, ça peut aller bien au-delà d’une simple amende. Vendredi, deux personnes prises en faute à Goyave pour la quatrième fois en moins d’un mois ont écopé de 2 mois de prison avec sursis et de 1 500 d’amende devant le tribunal correctionnel de Basse-Terre.

Source: France Antilles