PARTAGER
http://la1ere.francetvinfo.fr/martinique/sites/regions_outremer/files/styles/top_big/public/assets/images/2016/09/12/cham.jpg?itok=Fzty_wWg

Les Chambre deMétiers et de l’Artisanat souffrent d’un manque à gagner depuis la modification de la loi de finance 2018.C’est le cri d’alarme lancé collectivement par ces établissements publics. Elles attendent une réponse de l’État depuis plusieurs mois et surtout, une compensation budgétaire. Ces chambres consulaires ultramarines se disent particulièrement impactées par la modification de leurs ressources financières. Elle viennent de signer à Paris une motion, pour demander que leur situation soit prise en compte.CMA Bernard Stalter, président de la fédération des Chambres de Métiers et de l’Artisanat d’Outre-mer Partager ce podcast Copier Fermer Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Messenger Cette diminution budgétaire est estimée à -20% en moyenne pour ces chambres d’Outre-mer, sans compensation souligne Henri Salomon. Le président de la CMA de Martinique parle d’”inégalité de traitement entre les territoires et l’hexagone”.CMA Henri Salomon, président de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat de Martinique Partager ce podcast Copier Fermer Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Messenger Les Chambres de Métiers et d’Artisanat d’Outre-mer annoncent d’ores et déjà une journée morte prévue le 17 octobre 2019.

Source: https://la1ere.francetvinfo.fr