PARTAGER
https://la1ere.francetvinfo.fr/guadeloupe/sites/regions_outremer/files/styles/rss_big/public/assets/images/2019/10/10/file_6-1187239.jpg?itok=gngnRnM4
Les échauffourées entre agitateurs et force de l’ordre ont commencé hier en fin d’après-midi avec également d’importants embouteillages formés tout autour de la commune, alors que les pompiers et les militaires intervenaient pour éteindre les feux allumés sur divers barrages…Les gendarmes et les pompiers ont d’ailleurs essuyé des jets de pierre lors de leurs interventions…

Des heurts qui se sont prolongés durant la nuit avec de nouveaux barrages érigés vers minuit.
Baie- Mahault connaît ce matin un calme relatif.
Des événements dénoncés par la maire, Hélène Polifonte.
Dans un communiqué elle 

déplore les actes de vandalisme et des dégradations perpétrés sur le territoire au détriment du bien- être et de la sécurité de la population. Elle demande à tout un chacun de prendre ses responsabilités pour ces faits répréhensibles et appelle à un retour au calme .
 

Entrée du lycée Charles Coeffin ce matin

Entrée du lycée Charles Coeffin ce matin

Une lettre du maire aux administrés de sa commune

C’est dans ce contexte également qu’Hélène Polifonte a adressé une lettre ouverte à la population.
Un document de deux pages dans lequel elle revient sur les détails du conflit qui dure maintenant depuis trois semaines à Baie- Mahault et qui « paralyse les services de la ville ».
Elle y décrit notamment les éléments concernant le point de revendication relatif à la revalorisation du régime indemnitaire…Sur lequel coincent les échanges.
Elle déplore un environnement financier contraint et affirme entre autre : 

A l’heure où les maires sont pointés du doigt il est hors de question que je puisse obérer les capacités financières de ma ville …

Elle affirme aussi avoir proposé une solution.
VOIR :

VOIR AUSSI :
Le désarroi des familles face au conflit à la mairie de Baie-Mahault
 

Source: la1ere.francetvinfo.fr