PARTAGER

Un nouveau recteur pour l’académie de Toulouse a été nommé le 22 juillet 2020 en Conseil des ministres. Mostafa Fourar arrive de Guadeloupe pour remplacer Benoît Delaunay nommé le 16 juillet dernier conseiller au cabinet du Premier ministre, Jean Castex.

Mostafa Fourar vient d’être nommé recteur de l’académie de Toulouse. Professeur des universités et recteur de l’académie de Guadeloupe depuis le 14 février 2018, il vient d’être nommé en Conseil des ministres pour remplacer Benoît Delaunay, nommé le 16 juillet 2020 conseiller et chef du pôle “éducation, enseignement supérieur, jeunesse et sports” au cabinet du Premier ministre.

Il s’est réjoui sur twitter de son retour dans la ville rose où il a fait une partie de ses études :

Docteur en mécanique des fluides

Docteur en mécanique des fluides de l’Institut national polytechnique de Toulouse et habilité à diriger des recherches en énergétique à l’Institut national polytechnique de Lorraine, Mostafa Fourar est professeur des universités à l’École nationale supérieure des mines de Nancy, dont il dirige le département énergie et procédés industriels de 2004 à 2007. Il prend ensuite la tête du Centre d’enseignement et de recherche (CER) de l’Ensam (École nationale supérieure des arts et métiers) de Châlons-en-Champagne, avant d’être nommé, en 2009, recteur de l’académie de La Réunion, chancelier des universités. De février 2013 à février 2018, il dirige l’Ensem (École nationale supérieure d’électricité et de mécanique). Mostafa Fourar a par ailleurs effectué de longs séjours scientifiques à l’Institut français du pétrole et dans les universités américaines de Stanford et de Berkeley (Californie).

L’ancien recteur de Guadeloupe a également été adjoint au maire de Nancy, en charge de l’éducation, de 2014 à 2018.

Les recteurs se succèdent rapidement à Toulouse

Mostafa Fourar restera-t-il à Toulouse un peu plus longtemps que ces prédécesseurs ? Les deux derniers “mandats” des recteurs ont été particulièrement courts en Occitanie. Anne Bisagni-Faure y est restée de février 2018 à juillet 2019, avant de partir pour Bordeaux. Quant à Benoît Delaunay, il y sera resté tout juste un an, du 24 juillet 2019 au 16 juillet 2020, avant de partir rejoindre le Premier ministre, Jean Castex.
A Toulouse, l’attendent une académie qui compte 672 824 élèves, apprentis et étudiants, une rentrée de septembre dont on ne connaît pas encore le protocole sanitaire et un nouveau bac à accompagner pour sa première édition en 2021…
 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets

Source: https://www.francetvinfo.fr/