PARTAGER

Source: guyane - Google News

(MJ)

Lima Fabien a un rêve : celui que tous les Guyanais puissent signer ou puissent, au moins, aider les sourds. Lima Fabien, qui s’est fait un nom dans la sphère artistique locale en tant que marionettiste, nourrit ce rêve depuis les années 1990. Elle a monté deux spectacles, un à Paris et un autre en Guyane sur les auteurs guyanais. « J’ai monté ce spectacle à la condition que ce soit signé du début à la fin et qu’il y ait une seule focale, c’est-à-dire que tous les spectateurs voient la même chose au même endroit » , précise-t-elle. En septembre dernier, Lima Fabien a créé l’association Je me rapproche de vous qui travaille sur la langue des signes, le théâtre et autres arts. Elle intervient à l’Amapo, un centre d’accueil pour les enfants démunis situé au Village chinois à Cayenne, auprès de l’Association des parents et amis des déficients auditifs de Guyane (Apadag) et dans les Unités localisées pour l’inclusion scolaire (Ulis) à l’école Edgard-Galliot et au collège Auguste-Dédé à Rémire-Montjoly. Elle construit des marionettes et monte un spectacle avec tous les jeunes issus de ces différentes structures. Si elle a créé l’association et si elle s’attache à sensibiliser à la langue des signes, c’est pour concrêtiser son rêve : « Si tous les enfants, ces adultes de demain, arrivent à créer des liens, alors la Guyane pourra, au moins, aider les sourds » . Adamo Anthony Sayad, un artiste international (danseur, comédien, chant-signeur, musicien) sourd, est un des parrains de l’association avec le journaliste guyanais Thierry Merlin et la comédienne guadeloupéenne Firmine Richard. Adamo Anthony Sayad est venu en Guyane, à la demande de Lima Fabien, pour rencontrer les enfants à l’Amapo. Samedi dernier, il a animé un atelier de danse et de théâtre en signant. Entendants et sourds, tous confondus, ont pris part aux animations. Il reviendra début mars pour concrétiser le spectacle préparé par Lima Fabien et les jeunes.

3 QUESTIONS À … « Tout le monde devrait apprendre la langue des signes »

Adamo Anthony Sayad, artiste international sourd qui intervient auprès de l’association Je me rapproche de vous et de l’Amapo

À quelles inégalités sont confrontés les sourds ?

Depuis que je suis né, je suis sourd. Le regard de la famille, le manque d’affection, l’absence de sous-titrage quand on veut regarder un film… ce sont les difficultés du quotidien. Les entendants vont dans une école normale. Nous les sourds, on nous envoit dans des instituts de santé spécialisés. On est tous des humains, il ne devrait pas y avoir de différence.

Comment oeuvrez-vous pour leur intégration ?

Je vais dans le monde entier pour constater ce qui est mis en place pour les malentendants et les non-voyants, je n’aime pas les termes « aveugle » ni « handicap » . J’ai une association, Art sourd, j’interviens auprès des autres associations pour monter des spectacles et je fais de la sensibilisation à la langue des signes dans les établissements scolaires et les universités.

Qu’est-ce qui faudrait faire en Guyane pour les sourds ?

Je pense que tout le monde, en Guyane, devrait apprendre la langue des signes. Ça devrait être la deuxième langue enseignée dans un pays. Il faut que tout le monde sache que le monde des sourds existe. Et j’ai envie de dire aux jeunes sourds et muets : « Tu peux rentrer dans le monde des entendants, il ne faut pas être effrayé et tu peux travailler comme interprète ou faire plein d’autres choses. »

(MJ)

Propos recueillis par M. J.

Source: Google news