PARTAGER
http://guadeloupe.coconews.com/static/im/agenda/2019/05/3e89ebdb49f712c7d90d-au-plus-pree-s-du-monde.jpg

Mercredi 8 mai sur l’Esplanade de la Rénovation au Gosier
Le chorégraphe Francois Veyrunes de la compagnie 47.49 propose dans le cadre du │Temps de danse hors les murs de L’Artchipel Scène Nationale de la Guadeloupe  un éclat chorégraphique d’ « Au plus près du monde »
Il s’agit d’une petite forme de la pièce Au plus près du monde, une création 2012 qui traite de l’entraide, de la fraternité de l’amour. François Veyrunes cherche à rendre visible les forces intérieures qui nous guident, qui nous tourmente.

Infoline 0590 99 97 22

Au plus près du monde
Comment vivre et assumer les principes masculins autrement qu’en provoquant l’asservissement ou la négation des archétypes féminins ?

Sur scène, les protagonistes en proie à leurs différences, leurs similitudes, leurs penchants, leurs désirs, leurs pulsions, vont évoluer avec leur propre dialectique autour des deux polarités qui les habitent. Cherchant des solutions pour ne pas sombrer, seuls ou à plusieurs les danseurs donnent à voir quelque chose de l’entraide, de la fraternité de l’amour.

“est-ce en le regardant de loin ou en le serrant au creux des poings que je me tiens au plus près du monde ?” Antoine Choplin
Chacun de nous est mû par des forces et des dynamiques intérieures de toutes natures. Elles sont invisibles au monde extérieur. Préalable à l’action apparente dans le réel, elles participent à la singularité de nos comportements intimes, culturels et sociaux. Avec le langage chorégraphique, François Veyrunes cherche à rendre visible et lisible ces forces de vie sous-jacentes. Elles ont des incidences majeures sur le comportement de chacun.

A propos de François Veyrunes
Après une maîtrise d’informatique et une passion pour le ski Alpin qui le mène en Equipe de France Universitaire, c’est au CNDC – Centre National de Danse Contemporaine à Angers (1984/85) – puis à New York (1985/86) qu’il approfondit sa formation de danseur. De 1986 à 1989, il est interprète dans les compagnies de Christiane Blaise, Annie Delichères et Mirjam Berns. En 1989, il crée la Compagnie 47•49 François Veyrunes et développe un travail de création en France et à l’étranger. Il a créé à ce jour plus d’une trentaine de pièces chorégraphiques. Il collabore avec d’autres arts et artistes et cofonde en 1999 le collectif Citédanse à Grenoble dont il membre actif jusqu’en 2016.

Esplanade de la Rénovation au Gosier, Le Gosier

Le 08 mai 2019

Source: Coconews.com