PARTAGER

Source: France - Google News

Installé ce mercredi, ce Conseil comptera vingt et un membres dont un tiers issu des sciences cognitives. On compte notamment deux philosophes, deux sociologues, deux chercheurs en sciences de l’éducation et une linguiste.

Les vingt et un membres du Conseil scientifique de l’éducation nationale vont être nommés et installés ce soir. Le président du conseil est connu depuis fin novembre, il s’agit de Stanislas Dehaene, professeur au collège de France, responsable de la chaire de psychologie cognitive et expérimentale.

L’annonce de sa nomination avait fait grincer des dents, fin novembre, dans le milieu éducatif. À l’initiative du syndicat d’enseignants Snuipp-FSU, soixante chercheurs, le plus souvent proches de l’ancienne majorité avaient manifesté leur inquiétude, craignant une mainmise des neurosciences et l’émergence d’une approche mécaniste déconnectée de la réalité des classes.

En réalité, ce conseil est pluridisciplinaire. Seul un tiers des vingt et un membres sont issus des sciences cognitives. On compte aussi deux philosophes, deux sociologues, deux chercheurs en sciences de l’éducation, une linguiste, un mathématicien, un statisticien. Et deux économistes. Autant de personnalités «hautement qualifiées» dans leurs domaines respectifs selon Jean-Michel Blanquer et Stanislas Dehaene qui les ont choisies ensemble.

Et surtout une diversité habilement dosée qui rassure les enseignants. Responsable du principal syndicat d’enseignants du secondaire, Francette Popineau estime que ces nominations pluridisciplinaires constituent «un bon signal». «Nous espérions être entendus sur ce point et visiblement, c’est le cas.» Pour autant, elle met en exergue des «zones de vigilance». «Nous attendons des interactions nourries avec les enseignants de terrain.»

Voici la liste de ces personnalités, chargées d’éclairer le ministre de l’éducation nationale sur ses décisions en matière de politique publique.

Gérard Berry. Professeur au Collège de France – Chaire Informatique et Sciences numériques

Maryse Bianco. Enseignant-chercheur au Laboratoire des Sciences de l’Éducation de l’Université de Grenoble

Pascal Bressoux . Enseignant-chercheur au Laboratoire des Sciences de l’Éducation de l’Université de Grenoble

Jérôme Deauvieau. Professeur en sociologie de l’éducation. Directeur du département de sciences sociales de l’ÉNS-Paris

Stanislas Dehaene . Professeur au Collège de France – Chaire de Psychologie cognitive expérimentale

Marc Demeuse . Psychologue et statisticien, professeur à l’Université de Mons (Belgique)

Esther Duflo. Professeur au Massachusetts Institute of Technology – Chaire «Abdul Latif Jameel» sur la réduction de la pauvreté et l’économie du développement.

Michel Fayol. Professeur de Psychologie cognitive et du Développement (Université Blaise Pascal de Clermont)

Étienne Ghys. Mathématicien, spécialiste de géométrie, topologie et systèmes dynamiques. Directeur de recherche du CNRS à l’ÉNS-Lyon

Marc Gurgand. Professeur en Politiques publiques et Développement à l’Ecole d’économie de Paris et à l’ÉNS-Paris. Directeur de recherche du CNRS.

Caroline Huron. Psychiatre, chercheuse en sciences cognitives – Laboratoire de neuro-imagerie cognitive – INSERM

Sid Kouider. Enseignant-chercheur en sciences cognitives, psychologie du développement, ÉNS-Paris

Eléna Pasquinelli. Enseignant-chercheur en philosophie et sciences cognitives à l’ÉNS-Paris. Membre de l’Institut Jean Nicod (ÉNS, EHSS, CNRS)

Joëlle Proust. Philosophe, spécialiste de métacognition, ÉNS-Paris

Franck Ramus. Professeur attaché à l’ÉNS-Paris – Codirecteur du Master en Sciences cognitives (ÉNS-EHESS-Université de Paris-Descartes)

Patrick Savidan. Professeur de philosophie morale et politique à l’Université de Paris-Est, directeur de la revue Raison Publique et président de l’Observatoire des inégalités.

Nuria SEBASTIAN-GALLES . Enseignant-chercheur en sciences cognitives, bilinguisme (Université de Barcelone)

Élizabeth SPELKE . Professeur de psychologie comportementale à Harvard Universiy

Liliane SPRENGER-CHAROLLES. Linguiste et psycholinguiste – Chercheur émérite du CNRS au laboratoire de psychologie cognitive (Université d’Aix-en-Provence)

Bruno Suchaut. Professeur en sciences sociales et politiques de l’Université de Lausanne. Directeur de l’Unité de recherche pour le pilotage des systèmes pédagogiques

Johannes Ziegler. Directeur de recherche au CNRS, directeur du Laboratoire de psychologie cognitive -Université d’Aix-Marseille

Source: France - Google News