PARTAGER

Certains jeux se pratiquent encore et favorisent les échanges de convivialité entre les générations et maintienent ainsi les coutumes du pays…

Domino 

Le domino est un jeu très populaire en Guadeloupe. Il est introduit aux Antilles en période coloniale. En ce temps, les nobles en jouaient et il s’est progressivement popularisé. Le domino parait d’entrée, plus jovial, petits et grands peuvent y jouer, il est à la portée de tous. Autrefois il était le loisir principal des hommes. 

Le principe du jeu consiste à poser tous ses dominos avant son adversaire. Si vous remportez trois victoires consécutives votre adversaire devra céder sa place. A ce stade du jeu, on dit du perdant qu’il a été mis “cochon”. Votre statut de gagnant vous donne la possibilité de commencer la prochaine partie.

Les joueurs discutent, se lancent des blagues et claquent les dominos sur la table afin de faire le maximum de bruit, une technique peu déguisée pour déstabiliser les adversaires. Quelques expressions dynamisent le jeu quand ils frappent le domino sur la table.

Chaque joueur s’exprime comme il l’entend, mais il existe toujours un dénominateur commun:

  • Pour le 3:  ils crieront Twoilèt’
  • Pour le 4: Katrin’ dè Médisis’
  • Pour le 5: il crieront Sinkèd’ matin
  • Pour le 6: Sizan’ ma femme

 

Belotte (bèlot)

Au cours de ce jeu, les participants sont fin stratège, ils réfléchissent, scrutent le moindre sourcillement de leurs adversaires. Le Jeu se déroule avec sérieux dans un calme olympiens. Le principe, une des équipes s’engage à faire un nombre de points, qui doit surpassé celui du clan adverse. L’objectif étant d’atteindre le niveau “capot” (seuil de points qui permet de gagner la partie) afin nous d’humilier l’adversaire sans fin.

 

Jeu de bille (jè cristal)

Ce jeu est très pratiqué par les enfants. La méthode la plus classique d’y jouer consiste à lancer sa propre bille sur celle de son adversaire afin de la récupérer. Une collection riche et la recherche de billes rares tient un rôle important dans le jeu.