PARTAGER

De nombreux commerces sont à votre disposition, boutiques en tout genre, centres d’échange, restaurants, club, presse, vous permettront de flâner et d’apprécier l’ambiance de la ville de Pointe-à-pitre. La ville présente très tôt d’importants intérêts économiques qui la prédestine au commerce.

Pointe à pitre, la jumelle de la ville d’Orly

La construction de la ville de Pointe-à-Pitre remonte au milieu du XVIIIe siècle. Elle tient une situation géographique privilégié, située face à la baie du Petit Cul-de-Sac Marin qui . Une position géographique exceptionnelle, un excellent mouillage et des intérêts économiques importants ont conditionné l’implantation urbaine.

L’origine de la ville remonte pourtant à l’occupation anglaise de la Guadeloupe (1759 à 1763). Le bourg n’occupe alors qu’une petite partie du site dit du « morne Renfermé ». Après le retour de la Guadeloupe à la France (traité de Paris, 1763) la ville prend son essor avec les premiers aménagements.

En 1780, l’incendie qui la ravage permet de définir un premier plan d’alignement qui donne définitivement à la ville son plan en damier et toutes les caractéristiques des villes coloniales du XVIIIe siècle. Deux nouveaux plans directeurs (1806 et 1817) permettent l’extension de la ville qui atteint ses limites définitives en 1830 avec le creusement du canal Vatable, creusé pour évacuer les eaux de pluies vers la mer.

Le centre ancien de Pointe-à-Pitre est une ville coloniale type du XVIIIe siècle, bâtie selon un plan en damier, avec des rues se coupant à angle droit, ses espaces publics et ses équipements administratifs et militaires. C’est également une ville qui a été marquée par les catastrophes : incendies, tremblement de terre, ouragans

Les lieux incontournables de Pointe-à-Pitre

L’hôtel de ville est une pièce maitresse de la vie des pointois.
La rue Frébault artère économique de la ville.
Le Marché aux épices de Saint Antoine
Le Lycée Carnot qui fut un hôpital militaire en 1847.
La Maison Pagès
L’ancienne Bibliothèque Mortenol se situe à la rue Alsace-Lorraine. Ce monument historique a été construit en 1930. Elle abrite actuellement une école maternelle.
La Sous préfecture, l’une des structures administratives les plus importantes du pays s’est érigée à Pointe-à-Pitre.
Le 1er cinéma de Guadeloupe: Ce lieu est classé monument historique de la ville. Les meilleurs artistes venues des quatre coins du monde ont jonché ses planches de spectacles.
L’Eglise Saint Pierre et Saint Paul, est la première à être construit en 1850. Sa structure métallique fut conçus par la maison Joly d’Argenteuil, architecte des Halles de Paris
La Place de la victoire est un site historique qui fait ressurgir les temps forts de l’histoire Pontoise.
La Gare maritime, quai aménagé pour l’embarquement des passagers à destinations des iles voisines.

 

Les musées de Pointe-à-Pitre

Le musée de Saint John Perse
Le musée de L’Hermitage
Le musée Schoelcher